Page des lecteurs

Cette page est la vôtre. Si vous souhaitez partager un témoignage, cliquez sur l’image ci-dessous. Frédéric lit régulièrement les commentaires de cette rubrique. Par avance, merci et bonne lecture !

bouquet_livres1

Vendredi 2 décembre 2016 – AnneConférence du 28 novembre
Désolée, mais votre conférence m’a laissée totalement sur ma faim…
Je vous vois comme un Marc Lévy de la philosophie et ce n’est pas véritablement un compliment !… Un look un peu soixante huitard, quelques références aux philosophes grecs mais juste pour dire les avoir lus, beaucoup de “Je”, une pincée d’émotion avec des mots d’enfants, quand je vois que dans la salle, certaines personnes prenaient des notes, je pense que ma prof de philo de Terminale doit se retourner dans sa tombe ! A la sortie de la salle, on peut voir l’étendue de votre “oeuvre”, titres accrocheurs (je m’y suis laissée prendre…) et l’ampleur de l’opération marketing que vous réussissez fort bien ma foi, c’est sûr… mais cela suffit-il, Monsieur Lenoir, pour se dire philosophe ?

Mardi 29 novembre 2016 – CéciliaMerci  !
Merci pour ce moment exceptionnel, votre conférence à Lille hier était d’une richesse, d’une authenticité et d’un enseignement remarquable. Vous avez, avec beaucoup d’humilité éclairé les consciences. J’en suis ressortie différente, un peu bousculée de l’intérieur, ce qui me fait dire que cela m’a fait grandir. Quel bonheur… J’aurais tant aimé vous le dire de vive voix mais je n’étais pas la seule dans ce cas ! Continuez Frédéric sur ce chemin merveilleux qu’est le vôtre, le monde a besoin de vous.

Mardi 29 novembre 2016 – Nicolas (nikolasdelique@hotmail.fr) – Merci  !
Félicitations pour votre conférence lilloise ! Vous faites mieux qu’éveiller la curiosité des plus jeunes : vous réveillez aussi celle des plus grands ! J’aime beaucoup le test du trombone de Ken Robinson, expert en éducation, qui illustre parfaitement vos propos. « Combien d’utilisations différentes d’un trombone pouvons-nous imaginer ? La majorité des gens en imagine entre 10 et 15. Certains, les plus créatifs, sont assez forts pour en imaginer 200. Pour en arriver à ce nombre de solutions, ils s’interrogent : et si le trombone mesurait 200 mètres de haut ? Et s’il était en mousse ? 1 500 enfants de maternelle ont ainsi été testés afin de déterminer leur niveau de créativité. Le pourcentage était de 98%. 5 ans plus tard, ces enfants ont été de nouveau testés. Le pourcentage était de 30%. 10 ans plus tard, le pourcentage était de 12%. » Je fais le pari que vos ateliers philo permettront demain de faire germer dans toutes les écoles des trombones en mousse de 200 m de haut !

Lundi 28 novembre 2016 – Michèle – Merci
Merci Frédéric pour vos paroles pleines de sagesse et d’humilité, pleines d’espérance également, un message de joie et d’humanité qui touche les cœurs. Je vous offre une prière écrite par ma maman après le décès de notre père, il y a plus de 25 ans, témoignage du consentement à la vie face à l’inéluctable dont vous parlez si bien.
« Notre mariage était un jardin. Viens mon Dieu, assieds-toi auprès de moi et regarde. Regarde ma situation. Je suis seule maintenant. Lorsque je considère notre vie jadis, je la compare à un jardin. Pour certains, le foyer est disloqué et pour moi, Seigneur, vers toi s’en est allé. Seigneur, tu as donné et tu as repris. Que ton nom soit béni ! Pour cela, je te dis : viens ! Assieds-toi près de moi et parle moi. J’ai besoin d’entendre ta voix. Je suis seule maintenant dans mon jardin, seule à récolter ce que nous avons semé. Mais dans ma solitude, dans mon chagrin, je me tourne vers toi mon Dieu pour te dire Merci ! Car ensemble nous avons vécu heureux et de ce jardin je ne retiens pas le labeur. J’ai le souvenir que notre vie à deux fut un immense bouquet de fleurs. Merci mon Dieu pour ce passé vécu ensemble. Merci pour ton assistance aujourd’hui. Merci pour demain qui restera dans ta main. Amen »
Cette prière illustre votre message sur la joie intérieure et aimer la vie telle qu’elle se présente. Je vous transmets cette prière pour vous remercier de tout ce que vous donner aux autres pour construire un monde meilleur et vivre mieux. Avec toute ma gratitude.

Dimanche 20 novembre 2016 – Patricia (patriciacorbin@sfr.fr) – Remerciements
Très agréable conférence, samedi 19 novembre à Rennes. Frédéric est “lumineux”, je garderai un beau souvenir de son étreinte, émotion très intense. Pour moi, il véhicule : “un mode d’emploi”, pour une vie heureuse !! MERCI

Mardi 15 novembre 2016 – Sylvain – Fraternité
Cet élan vers la fraternité nous renvoie à la devise de notre république : « Liberté, égalité, fraternité. » Les deux premières notions « liberté et égalité » ne deviennent efficientes pour l’individu et la société que si elles sont encadrées par la dernière : la fraternité. C’est la plus fondamentale. Car la liberté si on la pousse dans sa logique peut aboutir à la loi de la jungle, la loi du plus fort, la loi du plus riche, à l’anarchie et donc à la mort de la république.
Car la pleine égalité peut aboutir à une volonté égalitariste qui ne peut, et les exemples ne manquent pas, que mener à des régimes totalitaires ayant vocation à l’imposer dans la société humaine ce qui conduit à la mort de la liberté et de la république. Seule la fraternité, non seulement tient toute seule, mais elle magnifie, encadre et justifie les deux autres notions.

Mercredi 2 novembre 2016 – Charlotte – Dédicace de ce jour à Bastia
Re bonsoir ! J’ai pris plaisir à venir vous écouter cet après-midi à Bastia, et je suis repartie forte de votre réponse à l’une de mes questions et de votre dédicace, c’était très sympa, merci ! Je songe fortement à m’inscrire à la formation SÈVE, alors à bientôt peut-être !

Mardi 1er novembre 2016 – zorg-f – Conférence Challans
Monsieur, la ville de Challans fait environ 20 000 habitants. Vous en avez réuni 1000 ce qui est exceptionnel. Une question me brûlait les lèvres avant que vous commenciez votre exposé sur le bonheur. Peut-on éprouver le bonheur si on n’a pas connu la souffrance ?
Dès le début de votre exposé vous y avez répondu en parlant de votre enfance, de vos parents et de votre psychanalyse et j’ai compris qu’elle ne vous avait pas épargné. J’ai pris la parole et je vous ai posé la question. Vous n’y avez pas répondu peut-être parce que la réponse était évidente et que vous ne teniez pas aborder ce sujet. Je suis médecin et le seul point où je suis en désaccord avec vous, c’est quand vous dites que le bonheur est génétique. Les gènes n’ont rien à y voir. Tout est transmissible rien n’est acquis ni programmé. Vous avez parlé également de la neuroplasticité. Le cerveau est en constante évolution mais ce n’est pas chimique, c’est du à des processus d’apprentissage que vous pratiquez. J’ai apprécié votre simplicité et la façon abordable pour tout le monde de traiter de sujets plutôt pointus. Ci-dessous un texte que vous connaissez peut-être et qui vous parlera sûrement. Cordialement à vous.

« Alors une femme dit, parle-nous de la joie et de la tristesse.
Il répondit :
votre joie est votre tristesse sans masque,
et ce même puits d’où monte votre rire a souvent été rempli de vos larmes.
Et comment en serait-il autrement ?
Plus la tristesse creusera profond dans votre être, plus vous pourrez contenir de joie. »
Khalil Gibran – Le Prophète (1923)

Lundi 31 octobre 2016 – Jacky – L’Âme du monde
J’ai aimé ce livre, je ne dirais pas dévoré, car il y avait tant de sagesse, de pensées, que j’ai lu, relu certains passages. C’est une oeuvre qui me fait penser que nous pouvons vivre heureux avec nos différences, en partageant nos doutes, nos désirs, nos expériences… C’est un livre qui donne à réfléchir. J’ai particulièrement aimé l’histoire d’un homme très religieux et d’une prostituée vivant dans la même rue. Merci à vous

Lundi 24 octobre 2016 – Jean Christophe – Edito dans le Monde des religions
Cher Frédéric, ce matin pour me changer de la tristesse des actualités, j’ai écouté vos paroles de sagesse sur le web. Depuis « La puissance de la joie » vos propos ont pris une force nouvelle. Une nouvelle fraicheur peut-être plus mystique qui changent des abondantes connaissances plus convenues développées jusque alors, mais ici je fus surpris par l’édito sur “Jésus et le bonheur” qui dit en gros que pour le Christ la béatitude n’est pas de ce monde! Soit, il n’est pas aisé d’interpréter la portée de tous les messages souvent contextuelles des évangiles, mais on ne peut plus faire l’impasse sur l’un des plus central et très explicite dans Luc 17 “On ne dira point : Il est ici, ou Il est là. Car voici, le royaume de Dieu est au milieu de vous”. Mieux traduit en anglais “The kingdom of god is within you”.
Après ce livre exaltant à juste titre la joie de vivre, je me suis donc fait cette réflexion. Ecririez-vous encore ainsi cet édito? Namaste, bien à vous

Dimanche 9 octobre 2016 – Marianne (mputallaz@netplus.ch) – Poème inspiré d’une de vos expressions
Au hasard de l’autre
Certains disent que l’enfer c’est les autres. D’autres au contraire affirment qu’on ne peut être heureux tout seul. Il est des rencontres lumineuses qui ensoleillent nos journées comme une évidence. D’autres plus âpres plus tendues nous atteignent au cœur. On aurait envie de les refuser, de dire “plus jamais”. Pourtant elles arrivent rarement par hasard. Si nous sommes assez ouverts disponibles honnêtes et bienveillants avec nous-mêmes d’abord puis avec cet autre qui vient nous déranger, nous éreinter, nous raboter alors l’aventure intérieure peut commencer.
Cet autre si différent, si enquiquinant, ne me tend-il pas simplement un miroir dans lequel je me reconnais, frustré, aigri, envieux, jaloux ? Si j’accepte alors la remise en question, si je me laisse polir comme le galet par la rivière tourbillonnante, je deviendrai cette pépite d’or fragile, vulnérable mais tellement précieuse… au hasard de l’autre. Sensine, Valais, octobre 16

Jeudi 6 octobre 2016 – Cathia – Merci
Bonjour Frédéric, étant enseignante en primaire et maman de 4 enfants (dont 3 sont désormais des adolescents !), c’est avec grand plaisir que je découvre votre livre intitulé “Philosopher et méditer avec les enfants”. J’ai hâte de l’avoir entre les mains afin d’expérimenter avec les élèves de Creil (60), les ateliers philosophiques ainsi que les méditations guidées qui s’avèreront, j’en suis certaine, très utiles aussi auprès de mes enfants.  Petite parenthèse, je suis ZIL c’est à dire remplaçante et il est fort probable que j’en parle à tous mes collègues dans les écoles où je ne suis que de passage. Un grand merci pour cette belle initiative et continuez de nous inspirer!

Mardi 27 septembre 2016 – Béatrice – Juste merci
Bonjour Monsieur Lenoir, j’ai envie de dire Frédéric tellement votre gentillesse et votre spontanéité bienveillante m’ont touchée lorsque j’ai eu la chance de vous rencontrer en fin de journée “Emergence” à Bruxelles. Ce qui m’importe chez un écrivain ou toute personne qui milite pour une noble cause, c’est la cohérence entre ce qu’elle dit et ce qu’elle fait, ce qu’elle écrit et ce qu’elle est. Et j’ai été d’autant plus heureuse de vous avoir parlé que de découvrir un homme plein de sagesse, d’humilité, de naturel à la télé comme sur scène et surtout dans la vraie vie 🙂 Merci pour vos écrits tellement inspirants de lucidité et de bienveillance. Vos connaissances sont tout simplement impressionnantes : vous voyagez avec tellement d’aisance à travers l’histoire des grands philosophes et des religions que l’on vous écouterait des heures et des heures. Je vous souhaite autant de bonheur dans votre vie que vous n’en partagez à travers vos conférences et vos livres. Juste MERCI.

Jeudi 22 septembre 2016 – Maliel – Merci reconnaissant
Un mot pour vous signifier ma gratitude….. Merci !!! Merci pour chaque ligne venant de votre Coeur et touchant directement mon Âme. Vous arrivez tellement bien à exprimer toute la beauté humaine que nous avons tous en nous…. Entre autres, votre roman L’Âme du monde est le livre que je sauverai si je devais n’en choisir qu’un dans le monde des livres !!!! Je me plais à l’offrir en sachant que je fais du Bien…. J’espère que vous recevez autant de Joie et de Bonheur à écrire vos livres que j’en ai à vous lire.

Mercredi 21 septembre 2016 – Anne – Petits morceaux de vie
Bonjour Monsieur Lenoir, je viens vous remercier pour votre travail il m’est très précieux. En effet mon travail consiste à aider des gens dont la vie est devenue difficile. Ils ont pour beaucoup perdu “la lumière” et ils parlent….. moi je les écoute et je dois les aider à retrouver un peu de bonheur. Vos ouvrages sont remplis de lumière de joies et de bonheur je m’en sers beaucoup à l’intérieur on y trouve de l’espoir, de l’humilité et une simplicité remarquable à transmettre de la joie à ceux pour qui le bonheur semble si lointain. Je voulais vous le dire tout simplement, je pense que vous rallumez beaucoup d’étoiles (rire) “il est grand temps de rallumer les étoiles” Apollinaire. Un grand merci à vous

Samedi 17 septembre 2016 – AlessF – Merci de nous faire autant de bien
Tout simplement heureuse d’avoir fait votre connaissance, je suis tombée sur vous lors de l’émission de Drucker un après-midi parmi tant d’autres… et là j’ai entendu votre définition du bonheur, et tout était limpide pour moi… vos paroles ont fait écho dans ma tête depuis je ne cesse de vouloir acquérir votre sagesse et votre sérénité… merci de donner autant, merci d’écrire pour nous permettre de nous guider sur la voie du bonheur et nous donner accès à la sagesse qui est pour moi la chose la plus importante dans ce monde. Je ne suis âgée que de 22 ans et pourtant votre parcours, et vos livres me passionnent… je terminerai par encore un merci …

Lundi 12 septembre 2016 – Marie – Partage
Bonsoir Frédéric, tout d’abord merci pour vos écrits, quand je les lis c’est comme si de l’eau fraîche coulait sur mon âme, je me retrouve tellement dans vos paroles, je ne suis pourtant ni philosophe ni théologienne. Toutefois j’ai trouvé dommage de ne pas citer les différents sages quand ils s’expriment à chaque chapitre de l’Âme du monde, le livre aurait gagné, à mon avis, en couleurs et en saveurs dans le sens où les explications données par chaque sage puisent leurs racines dans des traditions qui ne sont pas à renier et qui sont intéressantes à identifier. Je voulais savoir pourquoi vous avez fait ce choix ? Ceci dit je suis en train de lire un 3ème livre de vous et je me sens tellement en accord avec ce que vous affirmez que je suis fière de moi, car sans avoir de doctorat je retrouve des paroles que je place ici ou là dans des conversations, je vais finir par avoir la grosse tête ! Merci pour ces livres, j’espère qu’ils apportent de la sérénité contagieuse à notre planète.

Samedi 10 septembre 2016 – jamul495@gmail.com – La pensée de Fr. Lenoir
Bonjour Mr Lenoir, je suis un jeune homme d’origine congolaise mais vivant actuellement en République Sud-Africaine.
Dans mon pays d’origine, la RDC, l’école ne m’avait pas appris à vous connaitre, même pas à vous lire un tout petit peu. Je viens de faire une découverte de vous ici au pays de Mandela, dans une revue catholique dans laquelle on paraphrase une citation dans laquelle vous faites référence à Gandhi, je cite «Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde» voilà où je viens de vous connaitre, grâce à votre citation, je me suis dit que je devais connaitre Lenoir, je me rends compte que vous n’êtes pas noir mais blanc de peau ! Merci beaucoup pour ce que vous êtes et pour vos pensées qui peuvent être ou qui sont déjà en train de transformer le monde. Mon souci est que le Congo vous découvre afin de mettre de l’ordre dans mon pays ! Une fois de plus Merci Frédéric.

Jeudi 1er septembre 2016 – Fred – Partage
Bonsoir Frédéric, il y a 10 ans “je ne savais ni lire ni écrire” et à peine rencontrer. Pourtant votre livre L’Oracle della Luna, après un long et fastidieux parcours initiatique, m’a permis de me rencontrer. Dernièrement, j’ai eu le bonheur et le plaisir de vous rencontrer, de partager un peu à St Antoine l’Abbaye sur le thème de la joie. Je vous remercie de transmettre ce que vous êtes. Pour moi des hommes comme vous me confirme qu’il y a de l’espoir dans l’humanité.

Jeudi 25 août 2016 – Sylvie – Il n’y a pas de hasard !
Petit traité de vie intérieure était dans ma bibliothèque depuis 2011… je l’ai lu cet été 2016 ! Peut-être m’a-t-il fallu ces années de vie pour que résonne chaque mot ! Depuis, je ralentis ma lecture à la fin de chacun de vos livres, tant je vous y ai rencontré comme “frère de cœur”, de l’humanité. Je vous reçois comme un compagnon (celui avec qui on partage aussi les mots) car je puise dans vos livres l’énergie suffisante pour, moi aussi, transmettre, guider etc. Je suis pleine de gratitude envers l’Univers pour cette “Puissance Profonde du monde” qui œuvre à travers des hommes tels que vous. Je vous remercie pour cette page des lecteurs : mon cœur, mon âme ont vibré particulièrement à la lecture de certains témoignages, notamment ces personnes de plus de 80 ans… Ma joie d’être au monde est alors décuplée ! Frédéric, mon amour bienveillant vous accompagne !

Dimanche 21 août 2016 – Lou (de Montréal, CA)  – Commentaire
Découvrir vos livres est un véritable plaisir, ils sont remplis d’informations, de références et d’une grande inspiration…
ils sont pour moi un véritable cadeau… merci ! Mon coup de coeur ”La puissance de la Joie”

Mercredi 3 août 2016 – Vincent – Très belle découverte
Suite à la visite d’un ami à l’occasion des vacances d’été, celui ci m’a prêté votre livre l’Oracle della Luna. Un grand merci pour ce moment. Je m’empresse du coup d’en offrir un exemplaire à une amie qui j’en suis certain saura apprécier ce roman “initiatique”. Merci encore. Bonne journée

Mardi 26 juillet 2016 – Mathieu – Mes livres préférés
Ah, les livres de Frédéric Lenoir… Récemment, j’ai fait le vide dans ma bibliothèque pour ne garder que quelques livres ! Mon critère était : quels sont les 20 livres que je pourrais relire à l’infini ? Résultat : 1/3 des livres sont ceux de Frédéric Lenoir. Vivement le prochain !

Samedi 16 juillet 2016 – Sigale – Merci… s
Vos livres en perfusions à ceux qui ne lisent pas… Comme un onguent pour apaiser le feu du tir nourri des questions. Je n’en ai lu que deux… Mais me suis empressée de les offrir aux miens les plus jeunes, jeunes adultes… Merci Merci Merci

Samedi 9 juillet 2016 – Béatrice – Découverte
Bonjour Frederic, je viens de finir mon premier roman de vous, L’oracle della Luna. Et je voulais vous adresser la prière des prières… Merci. Belle journée à vous… 🙂

Vendredi 8 juillet 2016 – Yerouchalaim (12tr@orange.fr) – Temps de la fin…
Voici, j’en veux aux pasteurs, et je réclamerai mes brebis de leur main ; je les ferai cesser de paître le troupeau, et les pasteurs ne se paîtront plus eux–mêmes ; et je délivrerai mes brebis de leur bouche, et ils ne les dévoreront plus. Et je les ferai sortir d’entre les peuples, et je les rassemblerai des pays, et les amènerai dans leur terre ; et je les paîtrai sur les montagnes d’Israël, auprès des ruisseaux et dans toutes les habitations du pays. (Ezéchiel chap. 34, versets 10, 13)
Et je vis une autre bête montant de la terre ; et elle avait deux cornes (*) semblables à un agneau ; et elle parlait comme un dragon. (Apocalypse 13 v. 11 ) Et tous ceux qui habitent sur la terre, dont le nom n’a pas été écrit, dès la fondation du monde, dans le livre de vie de l’Agneau immolé, lui rendront hommage. (Révélation = Apocalypse, ch. 13, v. 8) Je regardai cette corne faire la guerre aux saints et l’emporter sur eux. (*) puissances

Samedi 25 juin 2016 – Marchepascal (Pascalhallou@yahoo.fr) – Une poésie qui va bien avec vos propos
Seul
La nuit tombe, cette fois-ci la dernière!
En croix face au ciel, seul en prière…
Père, pourquoi m’as-tu abandonné?
Cela me semble loin, l’éternité…
Je suis là, pour qui pourquoi dis-moi?
En plus ils ne savent pas ce qu’ils font!!!
100 fois je suis tombé, admettons…
Mais là cloué en croix “quel effroi”
Et ce silence, sacré silence noir
À couper le souffle me manque “ô père”
Où es-tu ne m’entends pas ce soir?
Pourtant si fidèle à tes affaires
M’affaisse, sang dégouline perle de vie
Que la terre entière sache ton oubli
Et moi je pars dans l’autre monde aaah !!!
Le vent emporte mon dernier soufflera…

Mercredi 22 juin 2016 – Francesca – Retour du séminaire à Saint Antoine de l’Abbaye
Un grand merci pour ce week-end magique qui m’a beaucoup apporté et ressourcée. Un autre moyen de faire émerger la joie et que nous n’avons pas évoqué : chanter des louanges au Divin. Le fait de chanter nous relie directement à Lui et nous met dans une joie, une paix incommensurables. Maintenant il ne s’agit pas de rester en haut de la montagne, mais de redescendre dans le monde et mettre en application vos messages… Et booster vos projets. Rayonnons ensemble afin d’apporter un nouveau souffle d’espérance et de joie où que nous soyons ! A bientôt

Lundi 20 juin 2016 – Barthelemy Mayers L’Âme du monde
Bonjour Frédéric, j’ai lu L’Âme du monde ce weekend et je l’ai trouvé excellent. Ce livre m’a tellement plu que ce matin j’ai repris mon cahier pour prendre des notes. Il m’a fait vraiment du bien car je suis moi-même en travail de conscientisation. Vos mots m’ont touché et ravi. Merci du fond du cœur.

Samedi 4 juin 2016 – Camille – L’Âme du monde
Bonjour Frédéric, je viens tout juste de terminer votre livre L’Âme du monde, que ma mère m’avait déjà fortement conseillé il y a un moment, et je dois vous dire qu’en voyant les commentaires de certains autres lecteurs, je m’aperçois que l’émotion est la même pour moi. Tout au long de ma lecture j’ai eu envie de prendre des notes, pour être sûre de ne pas oublier, de bien intégrer certaines leçons de sagesse (comme vos personnages) qui me parlent et me touchent profondément. Je suis actuellement en pleine recherche de moi-même, de qui je suis, de ce que je souhaite réellement, je ne veux pas passer à côté et je m’initie pour ça à l’apprentissage de la méditation et m’appuie sur différents ouvrages comme les vôtres, je m’écoute, je me retrouve. MERCI pour ce partage, merci pour cette sagesse, merci pour vos livres et merci de continuer ainsi. Je vous envoie une vague d’amour et de bons sentiments. Merci.

Samedi 4 juin 2016 – Luc – Merci à vous
Bonjour Monsieur Lenoir, je voulais témoigner de la puissance philosophique et créative de vos livres : en effet, ils amènent en toute simplicité à se questionner sur les fondements de nos choix et actes ; mais d’une manière positive contrairement à bien des théories philosophiques… Repenser les buts de sa vie et ré apprendre à être content tout simplement du jour qui passe et qui amène avec lui bien des joies simples et fondamentales. Pour cela je vous dis merci, vous êtes un grand monsieur !… Luc (professeur)

Dimanche 22 mai 2016 – Viviane – Merci pour Dieu (Entretiens avec Marie Drucker)
Cher Frédéric.  En février dernier je commençais des études de théologie chrétienne dans mon pays d’adoption, l’île Maurice et voilà que le mois dernier je tombe par hasard sur ce livre d’entretiens dans notre Institut Français. Je viens de le finir à l’instant même et je tiens à vous remercier à chaud car je sens qu’il va m’aider tout au long de ce nouveau parcours que j’ai choisi d’entamer à 38 ans. J’ai aimé votre approche objective et respectueuse mais surtout l’épilogue plus personnel qui maintenant me donne l’impression de mieux vous connaître dans un domaine qui se limite malheureusement à la sphère privée en France. Même si vous n’avez pas besoin de publicité, je parle de ce précieux livre à tous ceux dans mon entourage qui sont passionnés sur le sujet. J’ai déjà eu un retour positif d’une collègue étudiante de confession différente. Merci de tout cœur… j’ai hâte de vous lire pour La Puissance de la joie.

Samedi 21 mai 2016 – Alexandra – Un grand merci
Un grand merci pour le bonheur de lire vos livres… J’ai d’abord découvert, François le printemps de l’évangile… un très bon moment. Puis je me suis délectée avec L’Oracle della Luna. Je me suis laissée porter dans une autre époque, à la rencontre des différents sages… Je suis catholique, je vis avec un musulman. Dans L’Âme du monde que j’ai commencé hier soir, je me plonge avec un tel bonheur… Je repousse le moment de terminer le livre, d’où ma décision de vous écrire. J’aurais envie d’apprendre par coeur des pages entières. Elles me parlent tellement de cette communion spirituelle que l’on peut vivre avec des religions différentes… MERCI !!!

Samedi 30 avril 2016 – Nelii – Une convaincue de plus
Bonjour, je ne vous connaissais pas encore hier et ce jour je regarde l’émission de Frédéric Lopez “La parenthèse inattendue” et là, le choc… je me sens en phase avec vos phrases… je quitte l’émission avec l’intention d’acheter quelques livres et de vous connaitre mieux, par ce site déjà, puis vos écrits, pour ensuite élargir mes horizons. Alors merci.

Dimanche 24 avril 2016 – Nadia – Une véritable révélation
Bonjour Frédéric, voilà des mois que la couverture de votre livre L’Âme du monde attire mon regard dans les librairies, sans que je sache pourquoi et sans que je cherche à en savoir plus sur cet ouvrage. Jusqu’à ce jour où je le prends enfin en main dans la bibliothèque de mon quartier. Je l’ai lu en 3 jours tellement il a été une révélation et je suis partie l’acheter. Ainsi chaque jour, je l’ai à mes côtés et je lis un passage afin de m’en imprégner encore plus. Et puis, j’ai lu Coeur de cristal, en quelques jours également… La Puissance de la joie est également un de mes prochains projets de lecture. Je tiens à vous remercier car vous êtes un auteur qui m’inspire réellement, je n’ai jamais autant “accroché” sur une personnalité, mais là vos livres et vos conférences me touchent en plein coeur. MERCI !

Dimanche 10 avril 2016 – NR – James Tabor et votre livre ” Comment Jésus est devenu Dieu”
Bonjour Frédéric, je suis une fan des “Racines du ciel” et ai un à priori très positif sur votre travail et démarche. Cependant j’ai été très déçue par votre livre Comment Jésus est devenu Dieu que je viens de lire sur Kindle. Je venais d’achever “La Vraie histoire de Jésus” du fabuleux archéologue historien américain que j’avais découvert par hasard tandis que je cherchais un livre intéressant sur Jésus pour le baptême de mon neveu. Votre livre fait un pot pourri du nouveau testament sans beaucoup de regard critique historique. C’est une bonne dissertation qui semble complète mais qui reste malheureusement très superficielle et prend peu en compte les recherches historiques fort intéressantes telles celles de James Tabor. J’imagine pourtant que vous connaissez ses écrits ? Pourquoi ne l’invitez-vous pas aux Racines du Ciel ? J’ai trouvé son approche des plus solides et des plus passionnantes…

Samedi 9 avril 2016 – Joanne (Montréal) – Merci d’Être !
Bonjour Frédéric, il y a 3 semaines, je ne connaissais ni votre nom, ni votre existence. À l’entrée d’une librairie, j’ai aussitôt vu un livre intitulé : “La Puissance de la Joie. Et si la Sagesse c’était la Joie de vivre”. Je l’ai acheté spontanément en me disant : “Ce titre me ressemble! J’ai bien hâte de lire ce qu’on a écrit à ce sujet!”. En le lisant, ce qui m’a le plus étonnée, c’est de ressentir jusqu’à quel point l’auteur me ressemblait intérieurement. J’avais l’impression que c’était moi qui m’exprimais mais au masculin ; dans un corps d’homme. C’était tellement intense que j’en ai parlé à ma fille et elle m’a dit : “Maman, vous avez le même regard!”. J’ai senti que c’était vrai et ça m’a profondément touchée.
Présentement, je suis à Paris et une petite voix a insisté toute la semaine pour vous partager ce témoignage que j’aurais pu garder pour moi. Alors profondément Frédéric, MERCI D’ÊTRE ! Au plaisir de se rencontrer un jour. Très sincèrement et humblement.

Jeudi 7 avril 2016 – Gino – Des mots sur une pensée commune
Bonjour, un grand merci pour votre capacité à comprendre le monde actuel, d’exprimer une vérité universelle et de rester humble. Vous êtes pour moi une preuve vivante qu’il y a de l’espoir et que la bonté mérite d’être partagée. Que ce soit pour soi, pour les autres ou pour le Monde, nous avons besoin de joie et d’espoir. Je vous recontacterai une fois que je serai moi-même devenu écrivain. Une vraie conversation me semble essentielle pour arriver à une élévation similaire à la vôtre. J’ai brulé des étapes pour en arriver aux mêmes conclusions que vous et pour guérir je dois passer par l’individuation. C’est l’une des principales problématiques de ma vie. J’aimerais pouvoir avoir un guide de haut niveau pour que je puisse arrêter de me torturer et pour pouvoir évoluer. Merci d’avoir mis des mots sur la pensée de l’âme du Monde.

Mardi 5 avril 2016 – Domi – Conférence à Monaco du 04/06/2016
Merci Frédéric pour cette magnifique conférence sur la joie , même sans les mots il suffit de vous regarder pour ressentir cet état de joie . Votre visage irradie avec une telle intensité que l’on ne peut que ressentir la joie et l’amour du monde et d’autrui. J’ai lu L’Âme du monde et j’ai été littéralement transportée de bonheur, je l’ai trouvé tellement beau et expressif que j’en ai offert un exemplaire à un ami dans la peine. Je suis plutôt du style à voir le verre à moitié plein et cela aide et je savoure chaque instant . Peu importe la météo il suffit de se mettre en harmonie avec ce qui nous entoure et comme vous le dites nous avons la chance de vivre dans un beau pays, alors profitons de tous les sens que la nature nous a donné laissons-nous habiter par la joie, l’amour et le partage. Merci encore pour vos écrits, tout ce que vous êtes, heureusement qu’il existe des personnes telles que vous pour transmettre de la joie, de l’authenticité à tous ceux qui sont dans le doute.

Lundi 4 avril 2016 – Lassya – Philosophie de la joie
Je viens de terminer votre dernier ouvrage, la philosophie de la joie. Mon intérêt pour Spinoza n’est plus un secret.
C’est pour cette raison que j’ai littéralement dévoré ce livre. Livre à mettre sous la main de nos ados, parents, amis, voisins, électeurs et autre missionnaire… Sérieusement, ce livre donne l’eau à la bouche. Il ne présume de rien, ne clame rien, ne prône rien sauf un désir ardent de vivre… vie.. en communion avec le monde. Bouffée d’air frais dans ce tumulte incessant qu’est notre société industrielle… On comprend bien pourquoi l’éternité ne se définit pas dans une projection future de libération mais dans l’instant présent, paisible chemin dans la réalité… Bonne continuité…

Samedi 2 avril 2016 – Christine
Bonjour, je viens de terminer votre livre La puissance de la joie . Comme cela fait du bien de vous lire… Plaisir, bonheur et joie… Des mots que l’on aurait presque oubliés dans notre société. Vous êtes un rayon de soleil en ces temps bien perturbés.

Mardi 29 mars 2016 – Sandie
Un livre de La puissance de la Joie est maintenant à Calcutta dans les mains de Gaston Dayanand.
Je ne suis pas sûre qu’il en ait besoin… mais ça fait parfois tellement de bien de lire des choses qui nous parlent. J’espère qu’il aura le temps de le lire, il est tellement occupé à s’occuper des autres. A bientôt. Bonne journée

Samedi 26 mars 2016 – Joao – Merci !!!
Bonjour Mr Lenoir, je tenais à vous remercier pour votre bel ouvrage L’Âme du monde, que j’ai pris au hasard dans une librairie, que j’ai commencé à lire sur place, je l’ai acheté et je l’ai lu en une soirée. De très beaux textes de sagesse qui malheureusement ne sont pas toujours appliqués !!! Mais le fait de les lire, on si retrouve parfois. Et cela nous redonne espoir !!! C’est le premier ouvrage que je lis mais ça ne sera pas le dernier. Et encore Bravo

Jeudi 24 mars 2016 – Isabelle – Merci
Cher Frédéric,
Mystérieusement, je ne vous ai pas encore lu, mais je vous écoute depuis plusieurs jours (merci le net) votre pensée, votre philosophie rejoint ma façon de voir le monde, de décrypter la vie. Dès que possible j’irai chercher un de vos ouvrages, j’ai encore votre style à découvrir 🙂 La lecture et l’écriture sont mes passions depuis que j’ai appris à lire. Je vous écoutais quand ont eu lieu les attentats dans mon pays, à Bruxelles, il n’y a pas de hasard, vos mots guérissent…

Jeudi 17 mars 2016 – Anita – Vers l’apaisement avec L’AME DU MONDE
Cher Frédéric, je relis ponctuellement un chapitre pris au hasard de L’Âme du monde lorsque ça ne va pas trop. Cela fait souvent écho à la situation que je traverse et me permet de m’apaiser. Je peux ensuite réfléchir plus clairement et agir avec plus de justesse. Merci profondément pour ce fabuleux texte qui m’aide et m’inspire régulièrement.

Jeudi 10 mars 2016 – Ronny – Nombre de dieux
Après la lecture du Petit traité d’histoire des religions (dans ma langue maternelle, qui est le néerlandais) je ne pouvais qu’ observer qu’après la démonstration de l’ évolution  (tous les objets ont une âme, le polythéisme, un seul dieu) on arrivait finalement au … “zéro dieux”.

Mercredi 2 mars 2016 – Valérie – Remerciement
Bonjour Mr Lenoir. J’ai lu votre livre La puissance de la joie, qui m’a été prêté par ma prof de yoga. J’ai été particulièrement touchée par vos pensées, vos analyses, vos expériences, auxquelles j’adhère complètement. Cette lecture m’a fait un bien fou ! et une flamme de joie s’est invitée en moi au fil des pages, ainsi que des transformations intérieures. Merci pour cela, que la joie grandisse, grandisse en nous tous. Au plaisir de vous lire encore et de vous écoutez peut-être à Bastia.

Mercredi 2 mars 2016 – Raissa – Conseil
Bonjour Frédéric. J’aime être joyeuse comme tout le monde. Cependant, lorsque je suis trop heureuse, les jours qui viennent deviennent tristes. Et après, la joie revient. J’ai fait cette remarque et depuis lors, j’ai peur d’être trop en joie. Parce que la suite sera tristesse. Une tristesse qui se voit profonde et me fait couler des larmes. Que faire ?

Jeudi 25 février 2016 – Fabienne
Il y avait Aristote, Platon, Kant, Rousseau et tant d’autres, mes pères nourriciers et maintenant, il y a vous, un merveilleux contemporain qui a su intelligemment s’adapter à notre époque avec des moyens de communication supplémentaires. Continuez ainsi car la société aura toujours besoin de penseurs partageant la connaissance par la réflexion avec bienveillance, émotion et simplicité comme vous le faites. Merci d’être aussi bon témoin et passeur de notre temps. Pensez à la région de Montpellier pour vos prochaines conférences !

Jeudi 18 février 2016 – Cath – Merci
Je voulais tout simplement vous remercier pour vos livres empreints de bonté et de sagesse. C’est toujours un bonheur de vous lire. Je viens de finir L’âme du monde et ce livre possède tellement de réponses à certaines de mes questions… MERCI infiniment !!

Mercredi 17 février 2016 – D’elfe – Merci !
Merci Frédéric Lenoir. Je suis en train de lire La puissance de la joie, offert par un ami qui explore actuellement les facettes de ce sentiment porteur de vie ! Ce qui me met en joie ? Vous lire, à côté du feu de cheminée, une tisane et un carreau de chocolat à mes côtés. Tout simplement. Merci la vie. Merci Monsieur Lenoir. Et bravo pour la fluidité de votre écriture, vous savez comme nul autre nous amener, l’air de rien, vers la sagesse des plus grands penseurs…

Mercredi 17 février 2016 – La Chouette
Bonsoir, j’ai lu certains de vos livres, j’ étais à votre conférence St Jean à Grenoble. La puissance de la joie acheté dès sa sortie m’a permis de me mettre en chemin afin de retrouver la joie intérieure suite à une rupture de ma dernière fille et de son mari, je suis maintenant privée de 4 petits enfants . Merci pour votre simplicité , votre joie qui sort par tout votre être, l’expression de votre visage et vos yeux qui pétillent. Le petit traité de vie intérieure est venu compléter le précédent. Je réécoute vos conférences afin de mieux avancer sur ce chemin de travail sur soi, je me fais aider. Votre joie active et passive est dans les conversations des amies le 8/01. Merci et continuez à écrire et/ou à parler .

Mardi 16 février 2016 – Chantal – Y’a de la joie
Bonjour Frédéric, j’ai fait une découverte hors du commun samedi 13 février… Vous ! Une inspiration pour ma vie.
Je n’ai pas encore lu un de vos livres, mais j’ai le goût de les découvrir TOUS. Il n’y a pas de hasard, la conférence a eu lieu dans un moment nécessaire pour mon cheminement. Cette journée conférence à laquelle j’ai assisté avec mon merveilleux amour nous a inspirés et je vous remercie mille fois pour tout.

Mardi 16 février 2016 – Line – Conférence du 12 février à Montréal
Bonjour, je suis, depuis samedi, dans la Joie et je suis aussi émue d’y être encore aujourd’hui les deux pieds bien ancrés dans la joie. Je ne vous connaissais pas et j’ai eu la chance d’être invitée par une bonne amie à me rendre à votre conférence et à écouter vos paroles sages. Pour moi ce fut une révélation. Les 5 minutes de méditation en début de conférence m’ont aussi révélé un côté de moi que j’ignorais, soit la beauté d’être dans le moment présent… vous êtes maintenant mon accompagnateur et vous êtes aussi dans mes pensées. J’ai aussi décidé de répandre la bonne nouvelle en vous faisant connaître à des amies chères à mon cœur… j’ai hâte de vous croiser à votre prochain passage à Montréal, qui j’espère, sera à nouveau à 2016… une fan pour la vie !

Lundi 15 février 2016 – Jacqueline –  Samedi 13 février 2016 – Y’a d’la JOIE
Cher Frédéric. Lors de la journée pour célébrer officiellement la sortie au Québec de ton plus récent livre La Puissance de la joie, j’ai vécu une reconnexion avec mon âme, ce bonheur d’aimer et d’être aimée. J’ai vibré à ce bonheur d’être. Merci pour cette puissante expérience Frédéric, elle restera marquée dans mon cœur où que j’aille. Tu as dit lors de ta conférence : je ne suis pas un gourou ni un maître de sagesse. Moi, je dirais que tu es un grand maitre de la vie, tout comme dans ton livre Socrate  Jésus Bouddha, non pas en comparaison de la grandeur physique de Jérémy Demay… rire, mais en terme de joie de vivre, générosité, bonté, humanité, douceur, simplicité, spiritualité, autodiscipline, compassion, intelligence, etc. Je retiens tes paroles : exister est un fait et vivre est un ART.Ce matin, mes yeux se posent sur ces mots : Le choix #1 Matelas BONHEUR. J’étais dans cet état de bonheur. De tout mon coeur Jacqueline xx

Dimanche 14 février 2016 – Janique – Tellement merci !
Bonjour Frédéric, nous sommes au lendemain de la superbe journée Y’a de la joie avec toi, Christine et les autres
porteurs de bonheur et je suis tellement remplie de gratitude et de reconnaissance. Je vous aurais écouté pendant des heures. Tout de vous parle, vos mots, vos yeux, votre charisme et votre bonté. J’ai noté une citation que vous avez partagée avec nous soit celle de St-Augustin qui dit que la joie, le bonheur c’est de continuer à désirer ce qu’on a déjà ! Je suis une personne qui est dans la gratitude depuis un grand bout de temps déjà ! Trois mots sont dessinés sur mon corps… Believe (croyance que j’ai déjà), Carpe Diem (Saisir le jour, ce que je tends à faire) et Sérénité (ce que je tends à atteindre). C’est avec des guides comme vous que notre âme reçoit comme une grosse caresse, des mots, des gestes, des regards qui nous donnent envie de poursuivre dans notre cheminement. Merci pour ces extraordinaires parcelles de bonheur que vous avez semées sur ma route.

Dimanche 14 février 2016 – Bela – Commentaire
J’ai assisté à votre conférence, c’était très nourrissant, nous avons besoin d’apprendre et entendre ces phrases comme comment garder un état de joie et de paix pour pouvoir grandir et mieux supporter l’existence. J’ai la puissance de la joie en ma possession.

Dimanche 14 février 2016
– Caroline – La puissance de la joie
Bonjour Frédéric, je me permets de vous appeler par votre prénom puisque vendredi dernier vous avez passé la journée avec moi assis dans mon salon devant un feu de foyer. Bien sûr, vous y étiez virtuellement à travers les mots de votre livre ” la puissance de la joie” . Quel beau moment, j’ai passé à vous lire, à vous découvrir et à apprendre le sens de la joie que je tente de faire réapparaître dans ma vie. Car depuis le décès de ma conjointe, disons que la peine à pris plus de place que la joie. Alors pour cela, merci et merci pour votre présence à Montréal en cette journée d’un froid sibérien. Je suis sortie de chez moi pour aller vous écouter et vous rencontrer lors de la conférence “journée y’a de la joie”. Vous êtes à l’image de vos écrits, charmant et inspirant. Encore merci !

Mercredi 3 février 2016 – Diane – La puissance de la joie
J’écoutais votre entretien radiophonique sur la chaîne ICI Radio-Canada, hier dans ma voiture, et j’ai senti une grande paix m’habiter. Depuis le début de janvier que je cherche à écrire dans mon agenda 2016, mon grand POURQUOI. Je l’associais à une forme de réussite sociale, de reconnaissance et je sentais le vide, tout à coup le mot joie est monté. La joie dans mon coeur, le sens de la découverte, de l’émerveillement, de la beauté et la grandeur de la Vie. De transpirer la joie autour de moi. De savoir que vous avez écrit un livre sur la puissance de la joie a fait tout d’un coup décupler la mienne. La lecture de votre livre sera un support inestimable. Merci !

Mardi 2 février 2016 – Marie Jocelyne – Du bonheur un voyage philosophique
Je vous ai connu grâce à une entrevue diffusée par Radio-Canada, à l’émission Second Regard. Puis je me suis donné “Du bonheur” en cadeau de Noël. J’ai adoré être accompagnée par vous et aussi par Spinoza, Montaigne, Épictète, … et par la sagesse orientale. Je suis née en 1962 tout comme vous. Il semble toutefois que je prenne plus de temps pour devenir qui je suis. Votre bouquin me donne la main dans cette démarche vitale. Merci, merci, de l’autre côté de la mer.

Dimanche 31 janvier 2016 – Ishraq – Un petit mot de reliance
Bonjour Frédéric, en chemin depuis longtemps, je suis heureuse de vous écouter car vous apparaissez dans une humanité simple, pleine de bon sens. Je me relie à vos réflexions sur le monde et l’humain car je partage vos conclusions, vos évocations. Ce petit mot pour manifester ma participation à cet égrégore de personnes humaines en chemin, qui œuvrons du mieux que nous pouvons là où nous sommes, là où nous en sommes. Voilà c’est un petit signe d’une existence qui cherche à Etre…. nous ne sommes pas seuls, ni les seuls. Cordialement, Martine

Dimanche 31 janvier 2016 – Foulosophe – Mes remerciements et mes pensées joyeuses
Dimanche, il est 10 heures et je quitte mon monde de rêves. Les yeux ouverts, il m’est maintenant difficile de dire où j’étais. Il est tellement beau ce monde que certains matins je ne voudrais pas le quitter.
Ce monde c’est moi qui l’aie imaginé et qui le construit mais pas tout seul, pas par hasard ! Mon environnement quotidien, les personnes que j’aime et parfois celles que je déteste, ce que l’on m’a appris, ce que j’ai oublié, ce que je fais, ce que je n’arrive pas à faire… tout cela nourrit et pousse dans le grand champ de mon Âme et de de mon Cœur. Alors des Sages, des Esprits, des Fous, des Artistes et principalement des Musiciens, des Chanteurs, des Écrivains me disent c’est à toi Cultiv’Acteur, de faire pousser, d’arroser, de cueillir, de partager et de profiter naturellement des fruits de la joie. Oui c’est à moi qu’il appartient en priorité de donner de la Puissance à ma Joie ! À vous Frédéric LENOIR qui m’apprenez à cultiver cette joie, merci. Eric

Vendredi 29 janvier 2016 – Hélène – Bonne Année Frédéric
Cette nuit je me réveillais et pensais que vous étiez un vrai artisan de la paix dans le monde. En effet, grâce à vos conférences accessibles sur internet et tous vos livres, vous permettez à tant de gens de faire la paix avec eux-mêmes. Nous savons que tout commence par la relation que l’on a avec soi. Alors encore MERCI à vous pour tous ces partages, pour cette GENEROSITE, aussi pour votre HUMILITE, cela fait tellement de bien à L’HUMANITE. J’ai juste eu envie de vous dire ce que je pensais et de vous souhaiter sincèrement une TRES BONNE ANNEE 2016, il est encore temps !

Jeudi 28 janvier 2016 – Elga – Buch : Was ist ein Geglücktes Leben (Petit traité de vie intérieure)
Gutes Buch zum nachdenken lernen und sich annehmen…
Traduction : Bon livre pour apprendre à réfléchir et prendre soin de soi.

Jeudi 28 janvier 2016 – Marion
UN GRAND MERCI. Avant je ne lisais pas… Et vous m’avez donné goût à la lecture. Le premier livre que j’ai lu est Le Bonheur… J’étais à une période de ma vie où je n’allais pas bien (je lisais dans le train, en marchant, chez moi…), il m’a réellement aidé. En ce moment je lis Petit traité de vie intérieure. Et encore un GRAND MERCI. CONTINUEZ A ÉCRIRE !

Mardi 26 janvier 2016 – Céline de Strasbourg – Merci
Merci, merci de m’avoir conduit à la libération il y a ceci un an. C’est en effet, dans un contexte de santé et de moral houleux, alors que je lisais le chapitre sur la liberté de votre livre L’âme du monde, que l’inimaginable est enfin arrivé : j’ai arrêté de fumer. Par peur certes mais surtout par prise de conscience de n’être plus que l’esclave de ces envies continuelles de fumer. Merci donc de m’avoir permis de retrouver ma liberté, de m’avoir permis de me réconcilier avec moi-même (je m’en voulais tant d’avoir fumé pendant ma grossesse et ensuite) et de m’avoir initiée sur la voie du changement, de l’appréciation du moment présent (désormais non pollué par ces pulsions nicotiniques) en évoquant la pratique méditative. Aujourd’hui et désormais, je continue mon parcours vers l’acceptation de mes douleurs et la captation des bonheurs simples et si nombreux dans la vie. Merci beaucoup d’être vous, de transmettre votre expérience.

Lundi 25 janvier 2016 – Catherine – La puissance de la joie
Bonjour Frédéric, j’ai adoré votre dernier livre La Puissance de la joie. Je ressens depuis quelques mois une profonde tristesse et beaucoup d’abattement (comme beaucoup de Français) après les attentats et chaque fois que j’entends la triste litanie des migrants naufragés. Puis, pour me consoler j’ai lu votre dernier ouvrage et j’y ai puisé beaucoup de force. Ma joie intérieure, qui n’est jamais bien loin heureusement, est revenue à la lecture de vos propos. Merci à vous de nous éclairer toujours aussi bien sur les tourments de nos âmes et de toujours voir le verre à moitié plein. Je vous suis depuis longtemps à travers vos écrits et tenais à vous féliciter pour votre parcours. Continuez à nous consoler et à nous faire grandir. Merci !

Jeudi 21 janvier 2016 – Rolande (rolandeb@hotmail.com) – Appréciations
J’ai lu tous vos livres. Et il me tarde d’avoir entre les mains La puissance de la joie.
C’est toujours avec un appétit vorace “que je vous dévore” !!!
Je suis âgée de 86 ans et le temps m’appartient pour ensuite digérer le tout. Je vous trouve encore jeune pour avoir assimilé toutes ces réalités que vous partagez… FELICITATIONS

Jeudi 21 janvier 2016 – Maddy Besson – Le hasard “Dieu qui passe incognito” Einstein
Une amie me recommande un ouvrage sur le bonheur, je tape sur le site de Payot en ligne et je m’aperçois que cet ouvrage est trop couteux pour moi !!! Sur la page, je découvre l’ouvrage Du bonheur, un voyage philosophique, et l’auteur Fréderic Lenoir me rappelle le nom de famille de ma grand-mère… Lenoir… Je tente ma chance et je commande ce livre en version poche qui correspond à ce que je recherche… m’instruire sans me ruiner !!! Et là, une immense surprise m’attend, un auteur, qui jusque-là m’était inconnu, m’apporte des réponses à mes questions, un réel soutien et surtout la Joie de retrouver ma Joie de Vivre !!!!!! Merci, Merci, Merci… de mettre à la portée de tout un chacun votre richesse, vos connaissances et votre Joie de Vivre. En vous souhaitant une belle journée.

Mercredi 20 janvier 2016 – Isabelle Lyon – Coeur de cristal
Je suis en train de découvrir Cœur de cristal, que j’ai découvert par hasard sur une étagère de librairie. J’ai beaucoup accroché sur l’idée du conte. J’ai lu les citations en guise de réconfort avant de reprendre le travail… et depuis j’ai lu la moitié du livre et je continue. C’est tout simplement beau, à la fois léger et terriblement profond. A recommander pour tous les grands et pas uniquement aux enfants. Merci Frédéric.

Mercredi 20 janvier 2016 – Régine – L’âme du monde
Bonjour, L’âme du monde est le premier livre de Frédéric Lenoir que j’ai lu et il est vrai, qu’il est le premier d’une longue liste. J’avoue que ces lectures ont été les prémices d’un profond changement en moi, à la fois d’un point de vue professionnel et personnel. Elles me sont très utiles en cas d’émotions négatives. Je vous remercie infiniment pour cette approche de la vie qui ces lectures sont très accessibles pour des lecteurs non initiés comme je le suis. Je vous souhaite une très belle continuation et une très belle année, remplie d’énergie, de passion, …

Mercredi 13 janvier 2016 – Florence – Remerciement
Cher Frédéric Lenoir, merci d’avoir écrit “Petit traité de vie intérieure”. Je le conserve dans mon sac et le feuillette régulièrement pour me ramener à l’essentiel et rectifier mon comportement. Je le feuillette aussi quand je désespère des difficultés rencontrées pour communiquer avec les autres et du manque d’ouverture dont la plupart d’entre nous faisons preuve. Je suis d’un tempérament emporté issu d’un manque de confiance en moi causé par cette “blessure narcissique” que nos parents nous infligent parfois et dont vous expliquez si bien la teneur. Il y a tout ce en quoi je crois dans votre livre, suffisamment vulgarisé pour rester à portée de tous, et je me régale de l’offrir pour en répandre la sagesse, du moins essayer car, comme l’a dit Einstein, “il est plus facile de briser un atome qu’un préjugé”. Votre livre devrait être offert à chaque nouveau-né ! Grâce à vous je me plonge à présent dans les écrits de Marc Aurèle. Merci là encore de me l’avoir fait découvrir. Belle année

Mardi 12 janvier 2016 – Christine
Je tenais à vous souhaiter une très heureuse année 2016. Qu’elle vous apporte bonheur, joies partagées, projets, …
Je vous remercie pour vos livres et vos conférences. J’ai toujours beaucoup de bonheur à découvrir vos livres.

Mardi 12 janvier 2016 – Bribri73 – La Puissance de la joie 
Un grand merci pour votre livre qui me confirme que certains jugements ou constatations que je portais sur la société actuelle et sur moi-même (remise en question, influence de la religion…) étaient justes. Je ressentais ces choses mais je ne savais pas bien les exprimer. Grâce à vous, vos expériences multiples, je me sens bien et j’en éprouve une joie profonde que je vais essayer de faire partager à tous ceux que j’aime… Merci encore.

Lundi 11 janvier 2016 – Catherine – Calendrier
Cher Frédéric Lenoir, s’il vous plaît, pensez à la région de Nimes pour vos conférences ou week end de réflexion. Merci infiniment, tous mes vœux de chaleureuse audience !

Samedi 9 janvier 2016 – Sandrine – La Puissance de la joie
Cher Frédéric, je viens de finir votre livre La Puissance de la joie et en le refermant, j’ai pensé que si vous aviez été près de moi, je serai allée joyeusement vous embrasser pour vous remercier… Je commence bien 2016 !
C’est toujours un plaisir de vous lire mais est-ce que parce que je me sentais moins alignée sur moi-même ces temps-ci, ne sachant plus très bien où j’allais, j’ai ressenti une vraie connexion avec une joie profonde en lisant ce livre et il m’a aidée à me recentrer sur qui je suis profondément, mon élan de vie et mes projets pour participer à améliorer le monde.
J’ai aussi beaucoup apprécié votre partage d’expériences personnelles pour illustrer vos propos car je trouve que cela participe à rendre encore plus humain vos écrits. Merci beaucoup et très belle année 2016 !

Vendredi 8 janvier 2016 – Dakini – Remerciement
Je vous ai écouté hier soir à Valence, je vous avais déjà entendu grâce à votre livre La Puissance de la joie.
Vous avez renforcé mes croyances, mes réflexions, tout résonnait juste pour moi. Sauf un seul point, celui concernant l’intuition. Dans le dernier “science et avenir” des neuro- scientifiques tiennent un discours moins radical. Il ne faut pas toujours se fier à notre intuition… la raison parfois nous permet de l’analyser et d’agir avec discernement. Je vais tout de même essayer de renforcer mon intuition concernant mes appels téléphoniques, pour expérimenter… sourire. Vous êtes une personne pleine d’énergie positive, qui nous contamine et c’est bien. A bientôt Mr Lenoir car je vais relire avec plus d’attention votre “Puissance de la joie”.

Mercredi 6 janvier 2016 – Cathia – Bonne année
Merci d’écrire vos livres qui ouvrent notre cœur afin que s’invite le bonheur.
Merci de nous rappeler que ce noble sentiment qui nous relie, hommes, femmes et enfants, est puissant, il nous tient en vie au présent. Soyons sûrs qu’en le nourrissant, les êtres sur cette terre feront taire les guerres… Merci de nous aider à contrôler notre égo car nous sommes tous égaux. Merci d’écrire car vivre en harmonie sans juger autrui est un art. Une très bonne année M. Lenoir

Mardi 5 janvier 2016 – Alice – La puissance de la joie
Je viens de lire La puissance de la joie et ce fut un grand ménage. Je croyais avoir fait sur moi tout le travail que vous préconisez et bien non, à 83 ans je continue “à me mettre au monde” comme dit Marie de Hennezel. Ma vie à 14 ans était de rentrer à l’usine, mes parents étaient trop pauvres pour que je puisse continuer mes études. La maladie à 30 ans ( 6 mois de sana laissant à la maison 3 enfants), a complétement changé ma vie. A 50 ans j’animais des séminaires dans une grosse entreprise sur la communication, en même temps j’animais des stages d’insertions. J’ai écrit mes souvenirs pour mes petits-enfants et quelques amis, j’étais sûre que j’étais arrivée au bout. Et bien non, votre livre m’a fait découvrir combien malgré tout ce travail fait pour me construire, je restais marquée par le vouloir TOUT MAITRISER. J’ai bien avancé, Grand Merci !

Vendredi 1er janvier 2016 – Karineds – Témoignage du jour 1 de l’année 2016
Bonjour, je suis dans cette gare ce matin, seule, en ce jour 1 de l’an 2016, me demandant après toutes les péripéties de ma vie en 2015, perte d’emploi, séparation, problèmes financiers, si j’allais vraiment continuer à vivre…
Je suis allée en attendant mon train au coin presse de cette gare et vu votre livre. Je me suis dis encore un qui nous raconte des sornettes, il ne connait pas la réalité de la vie. Mais curieuse, quand même, j’ai acheté votre livre Du Bonheur, un voyage philosophique. Je me suis mise à le lire, quelle surprise, quelle joie, je l’ai dévoré !!! En bref, MERCI, MERCI, d’avoir écrit ce livre !!! Continuez !

Vendredi 1er janvier 2016 – Rémy – L’âme du monde
Bel ouvrage ! Cependant j’ai trouvé contre productif le ” Ô enfants des hommes” et je regrette l’absence de la note dissonante, la psychanalyse lacanienne motivant par son incrédulité et sa suffisance un huitième enseignement : Comment mettre en oeuvre concrètement une pensée post prométhéenne ? Suffisance est entendu au sens de constituer à soi seul le facteur déterminant pour que soit obtenu l’effet que l’on constate ou le résultat que l’on attend en se basant uniquement sur la raison et le savoir scientifique contemporain ; chacun a en tête la pensée des enfants de la Commune en ce qui concerne les religions et la culture bourgeoise, inutile donc de développer la confrontation. Bel instant présent. Cdt

Page des lecteurs 2015

Page des lecteurs 2014

Page des lecteurs 2013